L’alcool et ses effets sur la santé mentale

La consommation de l’alcool fait partie des rituels de célébration d’événements heureux depuis la nuit des temps. D’autres le prennent pour se relaxer après une dure journée de travail. Cependant, alcool peut avoir des effets négatifs sur aussi bien sur la santé physique que sur votre état mental. Dans ce contenu, nous examinerons trois effets néfastes que l’alcool peut avoir sur la santé mentale de l’homme.

Effet aggravant de l’alcool sur la dépression et l’anxiété

La consommation de l’alcool dans le but de « soulager » l’anxiété et la dépression peut très vite devenir un cercle vicieux. Au début, vous aurez impression que les effets de l’anxiété et de la dépression son réduit avec la prise d’alcool, mais par la suite, ces symptômes augmentent à cause de l’alcool. Heureusement, certaines boissons sont sans alcool. Visitez ce site pour en savoir plus : https://zero-alcool.com 

Sujet a lire : Permaculture : une approche holistique du jardinage

Par ailleurs, l’alcool a également un effet négatif sur le fonctionnement du cerveau, notamment sur les neurotransmetteurs qui assurent la transmission des signaux dans tout le corps. Lorsque l’alcool intervient dans ce processus, cela entraîne des modifications négatives qui peuvent accentuer les symptômes de dépression ou d’anxiété.

Augmentation du stress

Plusieurs personnes sont convaincues que quelques verres d’alcool suffiront à oublier les soucis un tant soit peu. Malheureusement, à la longue, l’alcool va augmenter la production de l’hormone chargée de la réponse au stress : le cortisol. Cela peut faire monter la tension artérielle, ce qui vous rendra constamment tendu. Votre stress et votre anxiété augmentent également.

Cela peut vous intéresser : Apprendre le jeu d'échecs : guide pratique pour les débutants

Des comportements autodestructeurs liés à l’abus de l’alcool

Lorsque l’alcool s’ajoute aux effets de l’anxiété et de la dépression chez une personne, cette dernière peut avoir tendance à faire poser des actions qu’elle ne ferait pas d’habitude. Malheureusement, ces actions peuvent être parfois autodestructrices.

En effet, les alcooliques sont plus à risque de commettre un suicide avec un taux de suicide six fois plus élevé que chez les personnes normales. En dehors de cela, l’abus de l’alcool peut conduire à des psychoses, des hallucinations, des délires ou démences.