VisiTax : quelles sont les conséquences de son application ?

Depuis le début d’avril 2021, une nouvelle mesure fiscale a bouleversé le monde du voyage au Mexique : l’introduction d’une taxe de séjour nommée VisiTax. Cette taxe concerne les voyageurs se dirigeant vers Quintana Roo, une des perles du tourisme mexicain, englobant des destinations emblématiques telles que Cancun, Tulum, et Playa del Carmen. Comme la sable fin des plages de la Riviera Maya, cette nouvelle a filtré dans les préparatifs de millions de globe-trotters. Alors, préparez-vous à découvrir les répercussions de cette nouvelle obligation pour les visiteurs et les résidents de cette région ensoleillée.

La Visitax Cancun pour les voyageurs : une nouvelle ère fiscale

L’État de Quintana Roo, joyau touristique du Mexique, accueille chaque année des millions de visiteurs venus des quatre coins du globe. Pour ces derniers, la découverte des sites mayas comme Chichen Itza et la plongée dans les eaux cristallines de la Riviera Maya sont des expériences incontournables. Pourtant, au-delà des préparatifs habituels de voyage, une nouvelle ligne apparaît désormais dans le budget : le paiement de la Visitax Cancun.

Assorti d’un QR code, ce nouvel impôt se paie en quelques clics sur la plateforme sécurisée https://visitax.eu/fr/, avant le départ ou même pendant le séjour. Quant aux étapes, elles sont simplifiées : remplir un formulaire, payer en ligne, et recevoir un QR code unique. À noter, chaque personne, incluant les enfants de plus de 4 ans, doit s’acquitter de cette taxe, indépendamment de la raison du voyage, que ce soit pour des vacances, du travail ou un simple transfert.

Les implications de la Visitax pour le tourisme au Mexique

La mise en place de la Visitax a des implications qui dépassent le simple cadre financier du voyageur individuel. Pour l’État de Quintana Roo, c’est l’opportunité d’assurer un financement durable pour son industrie touristique, surtout en ces temps de pandémie où les ressources financières ont été mises à rude épreuve.

La taxe s’insère dans un cadre plus large, celui de la responsabilisation des voyageurs vis-à-vis des lieux qu’ils visitent. Elle s’inscrit dans une tendance mondiale où les destinations touristiques cherchent à équilibrer les bénéfices de l’afflux de visiteurs avec la préservation de leur patrimoine naturel et culturel.

Cependant, la Visitax pourrait aussi modifier les habitudes de voyage. Certains pourraient opter pour des destinations alternatives sans taxe de séjour, tandis que d’autres y verront un gage de qualité et de durabilité. Les impacts sur le choix des vols, des hôtels et des activités sont donc à anticiper.